dimanche 26 décembre 2010

Jour de fête

Une bonne petite volaille aux pommes et raisins secs
Des macarons gourmands trempés dans le café
La flamme des bougies qui vacille

Des huiles essentielles qui diffusent en douceur
Les voix et les rires des enfants qui jouent

Un roman qu'on découvre, une musique cool...
Une tarentule télécommandée qui déboule !!!


* * *

vendredi 24 décembre 2010

A tous ceux...

A tous ceux qui passeront par ici
Et à ceux qui n'y passeront jamais
Qu'ils soient ce soir tristes ou bien gais
Ces quelques mots pour Noël je dédie

Bonnes fêtes de fin d'année !


"Je veux chanter pour ceux
Qui sont loin de chez eux
Et qui ont dans leurs yeux
Quelque chose qui fait mal"


"Toi qui es seul sans ami, tchin, tchin, tchin
Toi qui cherches dans la nuit, tchin, tchin, tchin

Je veux croire mon frère, en vidant ce verre
Je veux croire encore à ton espoir.


Je lève mon verre, tchin, tchin, tchin
À vous tous mes frères, tchin, tchin, tchin
Je veux chanter pour vous, tchin, tchin, tchin
Et vous saluer debout, tchin, tchin, tchin !"


* * * 
P.S. : Merci à Michel Berger et à Hugues Aufray :-)

* * * 

mercredi 22 décembre 2010

Et maintenant...

...après l'astrologie, un peu d'astronomie.

Car ce n'est pas encore flagrant, mais ça y est, les jours rallongent ! Ou, en tout cas, ils arrêtent de diminuer (c'est déjà ça) ; puisque c'était hier le solstice d'hiver. Un moment où le temps suspend - un peu - son vol.


Enfin, si j'ai bien compris... En fait, expliquent les wikipédistes,  "l’azimut du Soleil à son lever et à son coucher semble rester stationnaire pendant quelques jours à ces périodes de l'année. Les explications sont vraiment très techniques et d'ailleurs,, même pour les savants, ;-) "l'heure exacte des solstices n'est pas facile à déterminer".

En revanche, dans notre calendrier, le solstice d'hiver tombe presque toujours le 21 ou le 22 décembre. L'été, c'est encore plus régulier : en général, le 21 juin. Mais en 1975, c'est "tombé" le 22. Et encore plus rare : tadam ! "Le solstice de juin tombera exceptionnellement un 19 juin en 2488 et ce sera la première fois depuis la création du calendrier grégorien." Voila, c'est dit.

Maintenant, si d'autres corps du système solaire vous intéressent, vous pouvez consulter avec profit le site de l'IMCCE,  l'Institut de Mécanique celeste et de calcul des éphémérides...

"Mécanique céleste", j'adore...
On se croirait dans Le Petit prince.

* * *

mardi 21 décembre 2010

Chouette, c'est l'année du Chat !

Hum... fin d'année qui approche... ça sent le bilan personnel, voire les "bonnes résolutions" pour l'année à venir. Et si on consultait un astrologue, pour nous aider à y voir plus clair ? Pas question pour autant d'y laisser sa fortune. Une des nombreuses publications qui fleurissent dans le commerce suffira. Je conseille, pour ma part, un guide "multi-fonctions", vous verrez, c'est tout bénéf.

Bon, je commence par consulter les prédictions de mon signe. Ouais, moyen. Peut-être que mon ascendant est meilleur ? Oui, un peu mieux. Ouf ! D'autant qu'avec le temps, il parait que l'ascendant prend davantage d'importance, si si.

Voyons maintenant si les Chinois confirment la tendance. Chouette, c'est "l'année du Chat"! Il nous promet "douceur et bonne humeur." Super ! En plus, c'est mon signe. Ah ? C'est seulement à partir du 3 février ? Tant pis, on va patienter...

Tiens, en attendant, je vais me faire un p'tit tirage de tarot amérindien. Et puis si ça suffit pas, j'irai jeter un oeil à la numérologie. Sur le tas, il y en a bien un qui va m'annoncer une année d'enfer !!! (Les autres ? J'y crois pas.)

* * *

dimanche 19 décembre 2010

Les Rockeurs ont (encore) du cœur

Les "Restos du cœur", vous connaissez forcément. "Les Rockeurs ont du cœur" ? Peut-être aussi ?

J'ai dû participer à un de leurs premiers concerts à Paris - c'était à l'Olympia - à la fin des années 80 ou au début des 90. Le concept, original, et qui perdure : le droit d'entrée est  un jouet (neuf) que l'on apporte et qui sera distribué ensuite, pour Noël, par l'intermédiaire d'une association oud'un service social partenaire de l'opération. Ce concept a été proposé en premier par le groupe Elmer Food Beat en 1988, à Nantes, mais il a fait des petits, depuis, dans différentes régions de France, avec le concours d'associations locales.

Ce qui fait la force et l'originalité de cette idée - à mon humble avis - c'est que chacun choisit et donne directement, concrètement, ce qui va être redonné ensuite. Et puis franchement, aller écouter du rock avec un poupon dans les bras, c'est pas "tellement mignon" ?

* * *
Post scriptum : pour les fans d'Elmer Food Beat, un nouvel album - "25 cm" - est annoncé pour janvier 2011 dans les bacs !

* * *

samedi 18 décembre 2010

Sondadeto de vintro

En la dekstra kolumno, vi trovos sondadon en esperanto pri repoztagoj. Mi esperas ke ne estas tro da eraroj de lingvo. Vi povas elekti plurajn respondojn. Por validi viajn elektojn, klaku en "voter".

Dankon !

* * *

vendredi 17 décembre 2010

Verglas, vitesse, visibilité...

Ça ne vous aura pas échappé : notre pays s'apprête à vivre, à nouveau, un "épisode neigeux" sinon exceptionnel, du moins conséquent. Les livraisons de sel sont à flux tendu mais les blindés sont de sortie pour protéger les Franciliens... ouf !

Que votre département se trouve en vigilance orange (vous devez être particulièrement"vigilant") ou en vigilance jaune (vous pouvez être seulement "attentif" ;-)), quelques conseils de sécurité routière vous sont offerts par France 2 Infos. Je résume :
- sur route enneigée : distance de sécurité double, vitesse réduite de moitié ;
- sur route verglacée : distance de sécurité triple, vitesse réduite de trois quarts (attention, il y avait un piège)

Si la route que vous devez absolument emprunter est à la fois enneigée et verglacée ? Je vous laisse faire le calcul...mais une chose est sûre : il faut lever le pied !

* * *
P.S. : Vous trouverez ici d'autres conseils de bonne conduite sur le verglas par nos amis les Suisses, habitués aux rigueurs de l'hiver (va doucement !!!)

* * *

mercredi 15 décembre 2010

Bienvenue à bord !

Avec un nom comme ça, la compagnie Opéra Pagaï ne doit pas bien plaire au gouvernement par les temps qui courent (et le retour de la neige annoncé). Pourtant, ce que deux de ses membres ont fait, ce matin, chez les Briochins, moi, ça m'a bien plu.

Deux stagiaires de "l'Ecole Nationale des Stewards et Hôtesses de Terre" ont investi un autobus pour y proposer boissons chaudes et journaux après avoir accueilli les passagers du traditionnel mot de bienvenue du personnel aéronautique. Etonnées, ravies ou incrédules, les réactions sont évidemment variées tant les usagers de ces transports en commun sont peu habitués à ce genre d'attentions. Et précisément, je suis bien d'accord avec Véronique Constance lorsqu'elle préconise de "creuser" cette idée.


On imagine bien que les compagnies de transport urbain ne vont pas, chaque jour, dans chaque véhicule, offrir café et viennoiseries à leurs clients quand les compagnies aériennes low cost y ont renoncé. Mais en dehors même de toute idée de spectacle, une petite attention spéciale, comme ça, de temps en temps, par surprise... ce serait sympa, non ?


* * *

dimanche 12 décembre 2010

Sondage : un dimanche de décembre...

Bonjour à tous !

Tout en haut de la colonne de droite, vous trouverez un petit sondage sur un dimanche "idéal" en décembre. Une dizaine de propositions vous sont faites ainsi qu'une onzième "autre" que vous pouvez préciser ici en commentaire.

Plusieurs réponses sont possibles et le sondage est ouvert jusqu'à la fin du mois. :-)

A bientôt !

* * *

samedi 11 décembre 2010

Joies de la glisse

Aujourd'hui a été mise en place, dans notre petite cité provinciale et pour la période des fêtes, une patinoire en plein air.

La température n'étant pas assez basse, les habitants ne peuvent pas, en effet, profiter des eaux du Loir pour évoluer gracieusement sur une glace naturelle. C'est donc de la glace artificielle que les commerçants du centre-ville proposent, cette année, aux chalands au lieu de la traditionnelle tombola de fin d'année. Durée de cette animation : une vingtaine de jours, jusqu'au 31 décembre inclus...

Un peu court pour peaufiner la triple boucle piquée ? Faut voir...

* * *

vendredi 10 décembre 2010

Subtenu Liu Xiaobo !

Tiu malplena seĝo 
por subteni Liu Xiaobo, 
Nobelpremio de la Paco 2010.





(Pour les visiteurs francophones, cet article est une version simplifiée, en espéranto, du précédent.)

* * *

En hommage à Liu Xiaobo

Une reprise en "demi-teintes"
de la célébrissime chaise de Van Gogh
pour le sourire en demi-teinte du jour, 
en hommage à Liu Xiaobo, 
Prix Nobel de la Paix 2010. 


Cette chaise vide symbolise l'absence du récipiendaire, lors de la cérémonie organisée en son honneur, aujourd'hui, à Oslo. Le "dissident" chinois est, en effet, toujours incarcéré dans son pays.

Vous pouvez, vous aussi, manifester votre soutien à Liu Xiaobo en partageant cet article, en remplaçant votre "avatar" habituel par une représentation de chaise vide, en créant votre propre billet de blog ou encore en suivant le compte @NobelPeace2010 sur Twitter. Ou tout ça à la fois ;-)

* * *

jeudi 9 décembre 2010

Quand un policier se verbalise lui-même...


Vous le savez peut-être, dans sa grande bonté, notre ministre de l'Intérieur a décidé de ne pas verbaliser les automobilistes ayant abandonné leur véhicule, hier ou dans la nuit, en raison des intempéries... Sacré manque à gagner mais bon, tant pis... Soyons magnanimes !

Mais l'histoire du policier qui s'est verbalisé lui-même, elle, s'est déroulée en Pologne, pays qui, contrairement à ce que l'on pourrait croire, n'emploie pas que des plombiers. N'imaginez pas qu'il s'agisse d'une erreur : c'est tout à fait volontairement que ce policier s'est infligé une contredanse. Pour ne pas être sanctionné par sa hiérarchie pour manque de zèle, il a donc signalé avoir contrevenu à l'ordre public en "marchant sur une voie ferrée."

Et là je dis : attention !!! Ce fait est-il bien réel ? Car sinon, ce policier pourrait être coupable de dénonciation de faits imaginaires. Oui, la politique du chiffre, ça peut mener loin. Espérons, en tout cas, que le fait d'avoir marché sur une voie ferrée ne soit pas incompatible avec la poursuite de sa carrière...

(Illustration : Paris sous la neige, une toile d'Albert Edelfelt)

* * *

mardi 7 décembre 2010

Ĉu la akvo estas bona ?

Tiuj bestoj estas tre kuraĝaj ! 
Lastdimanĉe, du aproj (jes, jes) prenis marbanon en la nordokcidento de Francio.

Ili estis la solaj.
.. :-)

(Pour les visiteurs francophones, cet article est une version simplifiée, en espéranto, du précédent.)

* * *

lundi 6 décembre 2010

C'est du lourd !

De mémoire de Gaulois, a-t-on jamais vu ça ?
Vous le savez peut-être, depuis quelques années, les sangliers ont une nette tendance à la prolifération, entrant d'ailleurs régulièrement en collision avec des automobilistes.Une bonne raison de quitter la forêt pour explorer d'autres univers ?

C'est en tout cas ce qui s'est passé, hier, en Armorique, où deux individus à poil dru ont été reperés en plein... bain de mer !!!

* * *

dimanche 5 décembre 2010

D'Ekaterina à Casatschok

"C'est l'hiver qui frappe à notre porte
Mes amis, allumons un bon feu
C'est l'hiver, que le diable l'emporte
Mes amis, ce soir oublions-le !"


La plupart d'entre vous connaissent certainement les paroles françaises de cette chanson, Casatschok, interprétée par Rika Zaraï, invitant à oublier les rigueurs de l'hiver russe à coups de Babouchka et de vodka...

Et pourtant, si la chanson d'origine est bien russe, toutes les saisons y sont alors évoquées à propos d'une  jeune fille amoureuse d'un soldat parti au front. C'est le prénom de cette demoiselle, Ekaterina, qui donne son titre à la chanson : Katioucha (diminutif d'Ekaterina) dont on peut trouver les paroles ici.

Mais il existe encore - au moins - une autre version de cette chanson, italienne cette fois. Ecrite en 1943 par un maquisard, Le Vent siffle (Fischia il vento) est un chant de résistance aussi connu alors que Bella Ciao.

Je ne peux décemment pas terminer ce petit sourire en chansons sans faire un clin d'œil à des proches qui ont vécu en Russie puis en Italie avant de revenir en France :-)




* * *

samedi 4 décembre 2010

L'hirondelle ne fait pas... La hirundo ne faras...

La hirundo ne faras la printempon... 
sed kiu faras la vintron ?
La neĝo ? La malvarmo ? 

L'hirondelle ne fait pas le printemps...
mais qui fait l'hiver ?
La neige ? Le froid ?
 

jeudi 2 décembre 2010

Et si elle s'appelait Charles-Henri ?

Un jour-  il y a déjà quelques années - nous parlions d'une collègue antillaise et, au moment de la décrire, je me suis rendu compte que j'étais incapable de dire précisément la couleur de sa peau. Et ça m'a fait plaisir. Ce n'était pas de l'indifférence envers cette femme que j'appréciais, bien au contraire : c'était "juste" pour moi pas un critère essentiel...

Un peu comme l'idée que François Mitterrand a voulu faire passer lorsqu'à la nomination d'Edith Cresson, il fit l'innocent : "Ah bon, c'est une femme ?" Aujourd'hui une femme Premier ministre ne serait donc plus un événement en France. Mais Présidente de la République ? C'est une autre histoire...

Bah, Huguette et Arlette, c'était du folklore... On savait bien qu'elles n'accéderaient jamais à la "fonction suprême". Mais "Marie-Ségolène" ? Eh oui, elle est à ce jour la seule femme à avoir accédé au second tour d'une élection présidentielle française.

Mais ça va pas, non ?
Elle se prend pour qui, cette greluche ?



Diplômée de Sciences Po et de l'ENA (concours auxquels échouent parfois certains de nos "meilleurs" hommes politiques...) ? Ancienne conseillère d'un Président de la République ? Plusieurs fois ministre ? Qu'importe, c'est une cruche et pis c'est tout !!! En avril 2007, un habitant de Brooklyn s'interrogeait d'ailleurs sur le sens exact de ce mot souvent utilisé à son propos...

Dès lors on analyse son "look", ses opérations de chirurgie esthétique, et plutôt qu'à des femmes au pouvoir dans d'autres pays, on la compare parfois à... Sarah Palin... si si.

Réagissant aux articles annonçant son "cambriolage", un certain nombre d'internautes conseillent à Ségolène Royal de bien verrouiller son logement ou d'y faire poser une alarme... Ben oui, quelle bécasse quand même... voire Bécassine ! Les "humoristes" du web ne s'y trompent pas, un peu de sexisme, ça fait toujours rire, comme ici et ... Plus subtil est peut-être ce message de Gala... renvoyant Ségolène à ses fourneaux ?

Allez, un jour, on confrontera les projets des candidats, on parlera promesses et résultats... Faudra-t-il pour cela déposer son programme de façon anonyme comme certains leurs CV aujourd'hui ?

Alors un jour, peut-être, le président français serait une présidente ?

* * *

mercredi 1 décembre 2010

Echappée belle...

Brève hivernale, vraiment très brève.

Rêve d'une échappée belle vers le soleil, 
sable d'or sur le bleu du ciel, 
chaleur des dunes originelles...

Mais je ne suis pas un oiseau migrateur.
Et j'ai remis sur la fenêtre un peu de nourriture pour ceux qui restent ici.

Demain, vous en saurez peut-être davantage sur la genèse de cette brève. Mais pas ce soir. Parce que ce soir : rêve d'une échappée belle vers le soleil.............

* * *

mardi 30 novembre 2010

Avance, hé, patate !!!

C'est la version très très soft de l'automobiliste énervé par son prédécesseur sur la route. Et pourtant, on n'est pas bien, là, entre patates ? Si vous ne connaissez pas encore le blog de Martin Vidberg, qui croque ainsi ses contemporains, allez vite y faire un tour ! Normalement, ça devrait vous donner la pêche... euh, la frite !

Bah oui, parce que jusqu'au 5 décembre, c'est la Semaine de la frite une fois ! Pour ceux qui sont très en forme, nos amis Belges organisent un concours, et si vraiment vous êtes au top, vous pourrez entonner "La Chanson des frites". Oui, là il faut vraiment être très très en forme...

Enfin, si vous avez la chance d'être sur Liège à cette période, vous aurez peut-être l'opportunité de déguster vos frites dans un cornet spécial qui les garde bien au sec (oui, les frites !) et pas molles du tout. Cette "invention wallonne" récemment brevetée reste en effet, pour le moment, une exclusivité liégeoise mais nul doute qu'elle va se répandre ensuite à la vitesse de la mondialisation. En attendant, gardez la frite !

* * *

samedi 27 novembre 2010

Sous l'eau aussi...

Eh oui, sous l'eau aussi, il se passe plein de choses et on n'est pas toujours au courant.

Dans un article daté du 24 novembre, par exemple, National Geographic nous fait part de la découverte d'une nouvelle espèce sous-marine, observée pour la première fois dans les eaux des Philippines en 2007. A plus de 2000 mètres de profondeur, cette sorte de mollusque aux appendices variés, ne manque ni de grâce ni d'originalité ! La partie avant de l'animal me fait penser personnellement à une petite danseuse - mais c'est très personnel...

Initiative humaine, par ailleurs, mais tout aussi originale : c'est "le plus grand musée sous-marin au monde", imaginé par un artiste britannique à Cancun (Mexique). A huit mètres de profondeur, cette fois, le sculpteur engloutit des œuvres dont le but est non seulement artistique mais aussi environnemental. A découvrir ici et / ou ce soir à 23 h 45 sur Arte.

Etonnant, non ?

* * *

vendredi 26 novembre 2010

Plutôt du soir ou du matin ?

Une "récente étude" - forcément scientifique - tendrait à prouver que "les gens intelligents se couchent tard". Bon, moi qui suis du soir, cela devrait plutôt me réjouir. Si ! Globalement, on préfère quand même être considéré comme quelqu'un d'intelligent, non? (il y a des exceptions, je vous l'accorde).

Mais attention !!! Rigueur scientifique oblige. Il n'est pas dit pour autant que tous ceux qui se couchent tard sont intelligents... héhé... nuance ! Ni d'ailleurs que se coucher tard puisse rendre intelligent (pour ceux qui auraient envie d'essayer). Alors, plutôt du soir ou du matin ?

* * *

mercredi 24 novembre 2010

Aujourd'hui, jour du poisson

Non, ce n'est pas la journée mondiale du poisson, ni même la journée internationale, en tout cas pas à ma connaissance. C'est simplement un jour où tout ou presque me parle de poisson. Il y a des jours comme ça.

Ça a commencé par un compte-rendu d'audience, ce matin, dans la presse :"il gifle l'auteur d'une queue de poisson". Simple différend entre automobilistes. Bilan : un tympan perforé (belle gifle quand même) ; affaire mise en délibéré.

Quelques minutes plus tard, c'est 1Jour1Mot qui dégaine son mot du jour :
"Fraîchin (n.m.) : [Régi. Ouest] Forte odeur (désagréable) de marée, de poisson frais".
Soit.

Je passe sur les espèces dont on m'annonce la prochaine disparition comme le requin,
quoiqu'on en trouve encore pas mal dans certains milieux, pas forcément aquatiques...

Et voila que ce soir j'apprends que le thon en boîte n'est pas toujours celui qu'on croit
Ben, dame, ça fait beaucoup, non ?

Allez quelques petits specimens en cadeau pour finir en beauté...

>< ((((°> ~~~>< ((((°> ~~~ <° ))))>< ~~~ <° ))))>< ~~~>< ((((°> ~~~ <° ))))>< ~~~



* * *

mardi 23 novembre 2010

Ça farte ?

Découvrant "quelques phrases simples" dans mon dictionnaire espéranto de poche, je tombe sur celle-ci :

"Kiel vi fartas ?"

ce qui signifie "comment allez-vous ?" Tiens, le fameux "ça farte" de Brice de Nice serait donc une (simple) francisation de l'esperanto ? Amusant.

Sur un forum consacré aux langues, je trouve pourtant d'autres explications. Pour l'un, l'expression serait à rapprocher de l'anglais "to fart" (péter, avoir des gaz) et serait donc un équivalent du français : "ça gaze ?" Why not ? Un autre membre du forum explique qu'on farte aussi les planches de surf et que dire "ça farte ?" à un surfeur serait comme apostropher un pêcheur en demandant : "ça mord?" Bref, l'étymologie de l'expression est loin d'être fixée et seul son auteur pourrait sans doute nous renseigner.

Ceci dit, je trouve qu'on est, quand même, parfois, un peu limite avec nos amis étrangers... Car ces explications sur le forum venaient en réponse à un internaute de langue maternelle turque ayant une "amie française". Celle-ci lui a, dit-il, "appris quelques expressions 'ça fart?,ça roule (...) et [lui] a dit qu'on [pouvait] les utiliser au lieu des 'ça va?'

Bon. Il a bien fait de se renseigner plus avant. Imaginez ce jeune homme arrivant à un entretien d'embauche en français: "Salut, ça farte ?" Cooooool !

* * *

dimanche 21 novembre 2010

Pen Duick, ça claquait bien !!!

Bah, c'est juste un petit constat, comme ça, au passage. J'ai pris l'exemple de Pen Duick (Penn Duig en breton) parce que c'est vrai, ça claque bien. Et puis j'ai toujours eu un petit faible pour Eric Tabarly. Mais surtout, c'était quand même plus joli quand les bateaux portaient un autre nom que celui de leur(s) "sponsor(s)", non ?


Quand on parle, aujourd'hui, de la Route du Rhum, on parle de poulets, de vérandas, de crêpes et de pizzas !
Et la poésie? Bordel !*

***

*Pour les plus jeunes visiteurs : référence à un film de Patrick Schulmann, sorti en 1979 : Et la tendresse? Bordel !

***

samedi 20 novembre 2010

Le goût du secret se porte bien !

Dans la série "on nous cache tout, on nous dit rien" : voilà que je tombe - sur un réseau social ayant fait récemment l'objet d'un long métrage - sur une publicité fascinante :

"L'effaceur de rides secret
que les médecins
ne veulent pas
que tu connaisses."


Je me dis "mince, si les médecins se mettent aussi à nous cacher des trucs !".Ils ont déjà le secret professionnel, ça ne leur suffit pas ? Parce que, au quotidien, on nous cache déjà pas mal de choses... Entre le secret de l'instruction et le secret défense, sans même parler de ce chef d'oeuvre télévisuel qu'est Secret Story !!!

Sans doute cette réclame fait-elle allusion aux praticiens qui injectent sous la peau des produits désolants pour vous empêcher de sourire ? Diantre ! Je rappelle pour les nouveaux visiteurs ou ceux qui l'auraient zappé que c'est une très mauvaise idée. En tout cas, ce secret là, je ne le connaîtrai jamais car je n'ai pas cliqué. Z'avaient qu'à pas me cibler, d'abord !

Et vous, qu'auriez-vous fait à ma place ?

***

vendredi 19 novembre 2010

Noooon, je ne le ferai pas !

Ben non, je le ferai pas ! Certaines personnes pensent peut-être que j'ai un "goût de chiottes", c'est leur droit, mais non... je ne le ferai pas ! C'est clair ? Et puis y a pas que les journées mondiales, dans la vie, non plus !!!

En attendant, je ne sais pas si vous avez bien philosophé hier mais moi, en fait, ça m'a permis d'apprendre que 2010 était l'Année internationale du rapprochement des cultures. Ben oui, il y a des journées à thème, des semaines à thème et aussi des années entières ! Je remarque au passage que celle-ci n'est pas mondiale, seulement internationale, c'est bien dommage ; tant de peuples auraient avantage à se rapprocher des autres...

Bon allez, demain, c'est promis, on passe à autre chose (à moins que ça vaille vraiment le coup mais faudrait pas lasser non plus...) :-)

jeudi 18 novembre 2010

Ça ne pouvait pas mieux tomber !!!

Voila que j'apprends, il y a quelques minutes, que c'est aujourd'hui la Journée mondiale de la Philosophie ! Bon, on a eu la journée de la gentillesse il y a quelques jours... allons-y pour la philosophie...

Mais je m'interroge (à juste titre, d'ailleurs puisqu'aujourd'hui nous sommes censés réflechir...) : qui décide, en fait, du thème de ces journées ? Un ptit moteur de recherche plus loin et je m'aperçois que pour la philo, c'est l'Unesco. OK. Cette journée existe donc depuis 2002 et se déroule, depuis lors, le 3e jeudi de novembre...

Et là, vous me voyez venir avec mes gros sabots... Parce que oui, depuis des années, le 3e jeudi de novembre, par chez nous, c'est aussi... le Beaujolais nouveau ! Quelle heureuse coïncidence !!! Car opération publicitaire ou pas, petit goût de banane ou pas : quelle meilleure occasion de philosopher pourrait nous être donnée dans l'année ? Franchement, je vous le demande.

mardi 16 novembre 2010

Jean-Pierre Pernaut aurait un truc !!!

Vous le savez peut-être déjà, j'aime à citer parfois cette encyclopédie de mon enfance richement illustrée et toute en couleurs qu'est Tout l'Univers. J'apprécie son caractère désuet - bien qu'elle puisse encore nous instruire sur de nombreux sujets - mais aussi sa curiosité pour tous les domaines de la connaissance qu'on retrouve aujourd'hui, par exemple, sur Wikipedia.

Mais aujourd'hui, je tiens à remercier Denis Quéva grâce à qui j'ai découvert la Désencyclopédie. Oui mais, comme diraient certains de nos politiciens : la Désencyclopédie, c'est quoi ? Eh bien, c'est "une immense parodie sans queue ni tête" qui présente l'avantage d'être "entièrement écrite par des singes savants". Voila qui est de bon augure.

Comment bien l' utiliser ?
Après un bref passage à l'accueil, vous ne manquerez pas de vous rendre à la rubrique "Désinformation". Ensuite, je vous conseille de choisir parmi les "Pages au hasard" ou bien de pénétrer plus avant dans ce temple du savoir par l'un de ses portails.
C'est ainsi que j'ai appris, à ma grande stupéfaction je l'avoue, que Jean-Pierre Pernaut avait inventé un truc imparable pour les journaux télévisés...

Amusez-vous bien sans oublier toutefois la recommandation de cette encyclopédie pas comme les autres : "Si vous prenez au sérieux un traître mot de ce qui est écrit, vous êtes encore plus con que vous en avez l'air."

dimanche 14 novembre 2010

Unu rideto ĉiutage...

...Estas mia preskribo kontraŭ la malgajeco.

Petit bonus du jour pour les espérantophones qui voudront bien me corriger en cas d'erreur ! Please tell me if there is any mistake above or below...

Kiam mi estos granda... mi skribos ankaŭ artikolojn en esperanto !

(Quand je serais grande... j'écrirai aussi des articles en espéranto !)

* * *  

P.S. merci à Tonyo pour ses conseils / corrections. 

* * *

Les gentils, les méchants...

Finalement, je me demande si la "journée mondiale de la gentillesse" est une bonne appellation... En surfant à droite à gauche, j'ai l"impression qu'on a plutôt pris le mot "gentil" avec ironie ou dans le sens "un peu simple".

Certains ont remarqué que notre gouvernement avait été "remercié" à cette occasion ; d'autres ont tenté d'adopter un comportement particulièrement aimable, mais pas toujours avec succès. Exemple : un jeune homme qui adresse son "plus beau sourire" à une vieille dame dans la rue. Résultat : elle change de trottoir en serrant son sac à main contre elle... Quelques-uns, enfin, y ont vu matière à se révolter pacifiquement : "on" nous demande d'être gentils ? Hahaha, vous allez voir, à moi les répliques les plus cruelles !!!

Un peu comme dans les années 70, où soufflait un vent de libération, où les "jeunes" refusaient de continuer à être les gentils garçons et filles soumis, obéissant à un ordre qui n'était plus le leur. Moi, cette journée m'a  irrésistiblement rappelé la chanson de Fugain (de cette époque) à qui j'ai emprunté le titre de mon billet. Extraits.

"Qui fait des économies (les gentils)
Et qui gaspille son argent (les méchants)
Qui c'est qui vend des fusils (les gentils)
Qui c'est qui se retrouvent devant (les méchants)
...
Pour qui t'as de l'antipathie (les gentils)
Pour qui t'as un gros penchant (les méchants)
C'est travail famille patrie (les gentils)
C'est la retraite a vingt ans (les méchants)
...

Ils font l'amour le samedi (les gentils)
Ils font ça n'importe quand (les méchants)
Ils crèveront le cul béni (les gentils)
Ils crèveront le cœur content (les méchants)
Les gentils méchants"

Alors, "gentil" un jour,  "méchant" le reste du temps ? Gentil ou méchant tout le temps ? Tiens, ça me fait penser aussi au titre d'un bouquin Cessez d'être gentil, soyez vrai !... Pas mal... Et son sous-titre : "être avec les autres en restant soi-même"... Ouais, beau programme.

vendredi 12 novembre 2010

En réponse à...

Une fois n'est pas coutume, ce billet est une réponse. Pas de polémique à l'horizon, rassurez-vous : je réponds à LeBlogdeDarcy qui m'a sollicitée sur ce débat de fond : "Faut-il supprimer le 11 Novembre ?" Voici donc ma réponse en deux points.

Supprimer le 11 novembre de la liste des jours fériés ? Evidemment non ! Le mois de novembre n'est déjà pas si gai, laissons aux habitants de ce pays une chance supplémentaire de bénéficier d'un pont à cette période (Toussaint ou 11 novembre, ça doit pouvoir se calculer mais là, ce n'est pas mon rayon....).

En revanche, s'il s'agit de supprimer les cérémonies aux monuments aux morts... là je crois qu'il y a matière à progresser ! De ces cérémonies de mon enfance, je ne garde en souvenir que les litanies de "Morts pour la France" égrenées d'un ton lugubre et généralement sous la pluie. Cérémonies du souvenir, certes, mais pas forcément très instructives.

Aussi je propose, maintenant que les survivants de la "Grande Guerre" ont (presque ?) tous disparu de profiter de ce jour férié pour offrir à tout un chacun une évocation culturelle de l'événement : lectures de textes littéraires, représentations théâtrales, séances de cinéma, etc.Témoignages ou fictions, les oeuvres ne manquent pas. Toute activité propice au rapprochement des peuples pourrait aussi être encouragée ce jour-là (jumelage, pratique de l'espéranto...), comme je l'évoquais déjà ici hier. Enfin, les personnes qui méritent d'être particulièrement honorées ce jour-là gagneraient un temps précieux en se rendant directement au vin d'honneur servi à leur intention....

Si Alain Thirel trouvait un petit moment pour répondre à son tour à cette question pas si sotte, ça nous serait sûrement profitable ! Et puis AnnaGueye aussi ? (Bah, qui ne tente rien n'a rien, non ?)

jeudi 11 novembre 2010

Un 11-Novembre espérantiste

En ce jour de commémoration de l'armistice de 1918, quoi de mieux à faire que d'étudier l'espéranto ? Car c'est bien du désir de "rapprocher les peuples" qu'a germé, à la fin du XIXe siècle, dans l'esprit d'un médecin polonais, l'idée d'une langue internationale, sans lien particulier avec quelque nation que ce soit. Bon, on le sait, la naissance de l'espéranto (1887) ne suffira pas à empêcher ni la première ni la seconde guerre mondiale... Reste l'idéal. Aujourd'hui, l'espéranto a sa culture et son drapeau, et même ses proverbes et je vous quitte avec l'un d'eux. Bonan nokton !

Kiu tro certas pri sia vero, kreas inferon sur la tero 
(« Celui qui est trop sûr de sa vérité, crée l'enfer sur la Terre. »)

* * *

vendredi 20 août 2010

Le sourire d'une petite étoile...

Le sourire du jour, c'est le sourire béat de Stella ; un mois demain, rencontrée pour la première fois aujourd'hui.
Et c'est le sourire radieux de son papa, que je connais depuis l'enfance et qui se reconnaîtra...
Merci à Véronique, la maman, pour cette petite "princesse", beau cadeau de la vie. Une nouvelle petite étoile dans notre galaxie.

vendredi 13 août 2010

Etes-vous paraskevidékatriaphobe ?

Si c'est le cas, vous risquez de ne pas apprécier cette journée, pas plus généralement qu'une autre, voire deux dans l'année. Car vous n'aimez pas, mais alors pas du tout, les "vendredi 13". Car si pour certains  - encouragés par la Française des Jeux! - vendredi 13 rime avec jour de chance, pour d'autres, c'est le contraire... Une superstition qui pourrait être d'origine religieuse (vendredi, jour de la Passion et Judas, le 13e disciple).


Et pour ceux à qui l'info aurait échappé, je rappelle également que, depuis 1976, se célèbre le 13 août (à l'initiative du 1er "syndicat de gauchers" créé par un Américain) la journée "internationale" des gauchers. Cette année seront particulièrment mis à l'honneur les gauchers "contrariés". Ceux qu'on a voulu forcer à utiliser leur main droite, au moins pour écrire.

Pourquoi ? à cause de la symbolique négative traditionnellement attachée au côté gauche en général. Main gauche : main du diable ? Le seul mot de "gaucherie" pour désigner l'usage majoritaire de cette malheureuse main pour les tâches courantes évoque évidemment aussi la "maladresse" du mal-a-droit. Et pourtant, beaucoup d'objets conçus par des droitiers pour les droitiers requièrent des gauchers une certaine habileté, je dirais même plus une certaine adresse! Vous me suivez ?

Bon, oui, je l'avoue, je suis gauchère... et j'ai, là tout de suite, une grosse pensée solidaire, et forcément émue, pour les gauchers contrariés nés un vendredi 13...

mercredi 4 août 2010

Encore un peu d'éternité, SVP !

C'était il y a quelques jours mais il a fallu le temps que ça mûrisse... En même temps, on n'est pas vraiment
pressés quand il s'agit d'éternité. Car oui, à quelques heures d'intervalle, deux interlocuteurs différents me parlent d'éternité ! Etonnant, non ? D'autant que les deux fois, il y est question d'étreinte, même si le mot en lui-même ne figure que dans l'une des citations. Je ne vous fais pas attendre plus longtemps pour les partager avec vous.

La première est d'Arthur Rimbaud : "L'éternité, c'est la mer mêlée au soleil". Sensations. Pour moi qui aime autant la mer que la chaleur du soleil, ça tomberait bien...

Ensuite est venue une citation de Montherlant : "Eternité, c'est l'anagramme d'étreinte". Comme si l'époque avait besoin d'être rassurée ; besoin de chaleur et d'un peu (beaucoup) de tendresse dans ce monde de brutes ?

Alors, j'ai voulu creuser un peu, savoir ce que d'autres plumes avaient écrit sur le sujet. Et j'ai sélectionné un extrait des Misérables de Totor Gogo (normal, c'est un de mes romans fétiches...) :

"O ! être couchés côte à côte dans le même tombeau la main dans la main, et de temps en temps dans les ténèbres, nous caresser doucement un doigt, cela suffirait à mon éternité."

Pas mal non plus, non ? Mais moi qui considère un temps fini aussi inconcevable qu'un temps infini... comment finir ce billet ? "Qui vivra verra"... peut-être ?

mercredi 28 juillet 2010

Une bonne histoire de fesses, de temps en temps...

... ça ne peut faire que du bien ! Ha ha ha, vous y avez cru à l'actu pipole bien croustillante ? Je vous l'ai pourtant déjà dit, ce n'est pas mon rayon ! Non, j'ai deux petites études sous le coude à vous transmettre pour tenter de vous faire sourire.

La première, une étude américaine, tendrait à prouver qu'avoir des fesses bien charnues ne nuit pas à la mémoire ! Personnellement, ça ne m'avait pas inquiétée jusqu'à ce jour, mais bon... Alors, en fait il y aurait, sur certaines parties du corps, corrélation entre excès de graisse et moindre mémorisation du fait d'une moins bonne oxygénation du cerveau, mais... la graisse des fesses n'est pas concernée, ouf! Pour les détails je vous renvoie à l'article qui m'a fourni cette information cruciale, même si sa formulation me semble un peu biaisée.

Deuxième info du jour : les résultats d'une étude - norvégienne cette fois - sur le lien entre sens de l'humour et longévité. Conclusion : « Le sens de l'humour peut prolonger la durée de vie. Son effet est positif sur la santé mentale et sur la vie sociale ». Voilà qui va parfaitement dans le sens de ce blog. Pas noté dans cet article (dont je vous recommande la lecture intégrale) mais lu ou entendu ailleurs : plus on commence tôt et plus c'est efficace. Pratiquer l'humour après 65 ans seulement n'aura pas d'effet notoire sur la longévité ; pour autant, ça ne saurait être mauvais pour la santé.

Moralité : si vous avez juste les fesses un peu rondes (mais c'est souvent très subjectif !), prenez le parti d'en rire ! Vous vivrez plus longtemps grâce à l'auto-dérision, véritable "elixir de jouvence" :-)

mardi 27 juillet 2010

Yannick Noah à l'ombre !

Mais c'est pour la "bonne cause", comme on dit souvent, puisque c'est dans le cadre de son Carceral Tour, une tournée estivale de 8 concerts dans des prisons françaises "pour longues peines". Une façon d'apporter '"un peu d'air pur' disait-il, l'autre jour au poste (sic) à ces hommes et ces femmes que la vie n'a pas toujours épargnés.

Belle leçon d'humanisme pour l'ancien tennisman devenu chanteur dont on connaissait déjà le charisme et la générosité. Chanter pour une centaine de détenus quand on peut remplir des salles entières : chapeau ! "L'essentiel, c'est d'avoir de la compassion, leur dire qu'il y a de l'espoir, surtout quand ils sont jeunes".

Respect.

samedi 24 juillet 2010

Rythme estival

Vous l'avez sûrement remarqué, le rythme des articles a légèrement baissé ces derniers temps...


Aux acharnés du boulot et à tous ceux qui veulent conserver un rythme de ouf' même en plein été, je propose un petit devoir de vacances : relire l'ensemble des articles publiés, à ce jour, sur ce blog et en rédiger un petit commentaire composé. Vous avez oublié de quoi il s'agit ? Souvenez-vous... le bac de français... (ah, ça rigole moins, là déjà...).

Bon allez, je vais être sympa, si vous préférez, vous pouvez faire une version light en sélectionnant le thème de votre choix parmi les différents libellés (rubriques du blog).

A très bientôt !

vendredi 16 juillet 2010

Notre sélection d'enveloppes chicos

Pour vos transactions financières haut de gamme, pourquoi vous contenter de banales enveloppes en papier kraft ? Par souci de discrétion ? Mais c'est justement cette volonté évidente de camouflage qui les rend suspectes !!!

Alors que le marché vous propose toutes sortes de jolies enveloppes qui donneront aux transactions les plus douteuses, été comme hiver, l'apparence d'un petit cadeau destiné à entretenir l'amitié. Voici donc, pour vous, notre sélection d'enveloppes chicos.

Economique, la pochette en vélin blanc, un petit peu plus élégant que le kraft. Pratique : une grande contenance grâce au soufflet qui lui donne une épaisseur de 25mm. A agrémenter d'un bolduc.



Métallisés, voire irisés, ces modèles apporteront de suite à vos présents un petit air de fête. De moindre contenance, elles sont néanmoins à réserver aux transactions de petit volume.





Enfin, avec ces modèles de fabrication artisanale, vous pourrez personnaliser vos cadeaux aux goûts de vos destinataires. La petite touche délicate qui fait la différence : ils se souviendront de vous ! Motif ancres pour un amoureux du yachting, motif rouge ou bleu selon ses convictions...vous trouverez à coup sûr l'enveloppe qui saura plaire à chacun. ! (Attention, toutefois, le fond orange peut en irriter certains ; d'autres coloris peuvent être fournis sur commande). Un peu plus onéreuses, mais vos cadeaux le valent bien, non ?

jeudi 15 juillet 2010

Paulo le poulpe peut vous aider sur iPhone !!!

Un petit article consacré à Paulo, et après on arrête d'en parler, okay ? Ceci dit, je me suis aperçue, le week-end, dernier, en papotant, que quelques individus - extra-terrestres ? - ignoraient encore jusqu'à son existence. Et en plus, il y a du neuf !

Alors pour tout savoir sur ce qui a fait sa gloire, vous pouvez déjà consulter Wikipédia. Vous y trouverez, notamment, un récapitulatif de ses prévisions pour la Coupe du monde, mais aussi une approche mathématique et critique du phénomène ainsi qu'un débat sur le traitement de cet animal. Comme quoi, il y a toujours matière à étudier, analyser et s'instruire.

Pour ceux qui n'auraient pas le temps ou l'envie de lire cette notice, un petit résumé : le succès des prédictions de Paul le Poulpe pourrait en fait être lié aux formes et couleurs des différents drapeaux. Je sais, ça casse un peu le mythe, mais n'est-ce pas souvent (toujours ?) le propre de la connaissance ?

Ceci dit, "l'oracle d'Oberhausen" a encore de beaux jours devant lui et les businessmen lui prédisent un bel avenir. En tout cas, elle, y croit, cette société brésilienne qui vient de créer une application pour iPhone à son nom. Bien plus branché qu'une banale pièce de monnaie pour tirer à pile ou face : si vous hésitez entre deux options, Paul le Poulpe choisira à votre place !!!

lundi 12 juillet 2010

5 bonnes raisons pour ne pas suivre ce blog !

1/ Vous aimez "faire la gueule". En plus, sourire vous donne l'air niais, ce que vous ne supportez pas, même en privé.

2/ Vous n'aimez que les scoops sur les pipoles, de préférence issus de la télé-réalité et vous n'en trouverez pas ici.

3/ Le cynisme vous fait bien rire - surtout en politique - alors que le seul mot de solidarité vous donne envie de vomir !

4/ Pour vous, Internet c'est pour faire de la thune... à la rigueur mater des meufs...

5/ Votre vie est un long fleuve tranquille. Tout allant pour le mieux dans le meilleur des mondes, vous n'avez pas besoin de détente.


Peut-être vous êtes vous reconnu dans l'un (ou plusieurs) de ces cas de figure ? Sinon, jetez un oeil aux articles précédents et n'hésitez pas à revenir souvent pour vous offrir - gratuitement - un sourire par jour !

mercredi 7 juillet 2010

Deux ptits sourires pour le prix d'un !

Eh oui, c'est la période des soldes : profitons-en !!!

Premier sourire du jour, c'est l'expérience Solar Impulse actuellement en cours : un avion expérimental, propulsé exclusivement à l'énergie solaire, et qui tente de voler 25 h à la suite donc y compris de nuit ! Avec une petite pensée pour mon grand-père maternel, ancien pilote et passionné d'astronomie - entre autres - qui se serait sûrement passionné pour ce projet...

Et le deuxième "sourire", c'est celui de Paulo le Poulpe, nouvelle star mondiale et mascotte des footeux. Car contre toute attente, il a encore eu raison ! Cette fois, à la fin, c'est l'Espagne qui a gagné !!! Bon, maintenant, c'est peut-être tout simplement une réincarnation... mais de qui ? Mystère...

lundi 5 juillet 2010

Au moins, on ne s'ennuie pas !

On dit souvent que la réalité dépasse la fiction.

Je ne sais pas ce que les chaînes de télévision nous ont concocté pour cet été en matière de fiction, mais en attendant, entre la saga des Bleus et celle(s) du gouvernement, pour le moment, on n'a pas le temps de s'ennuyer!!!

Qui sera le plus rocambolesque ? voire "abracadabrantesque" ? Faut voir...

samedi 3 juillet 2010

Sept vertus pour sourire ensemble à long terme...

Il y a près de 3 ans, un blogueur a répertorié "les sept vertus" nécessaires au succès d'un blog à long terme. Article intemporel et donc toujours d'actualité.

Je cite donc La Crise des medias, reprenant lui-même d'ailleurs un blog américain. En résumé, le blogueur vertueux doit donc être :
- reconnaissant (envers ses lecteurs),
- humble,
- patient,
- généreux,
- respectueux,
- motivant et
- courageux.

Et vous, visiteur et/ou blogueur vous-même, qu'en pensez-vous ?

Pour ma part, je suis assez d'accord avec cette liste de qualités (plutôt que "vertus" d'ailleurs) à laquelle je vais essayer de me conformer pour que l'on puisse sourire ensemble, et chaque jour plus nombreux, à long terme !

vendredi 2 juillet 2010

J'ai retrouvé mon Cocotaki !

Choueeeeette : j'ai retrouvé mon Cocotaki ! Mais qu'ouïs-je ? Qu'entends-je ? "Késaco ?" Vous ne connaissez pas le Cocotaki ?

Il était resté, sans faire de bruit, dans la poche d'une valise et vous l'avez compris, c'est en préparant la "grande" valise que je l'ai retrouvé ! Et pourtant ce jeu peut être particulièrement bruyant, mais seulement quand on y joue...

Il s'agit donc d'un jeu de cartes, inventé par Haim Shafir, où l'on doit - ou pas - imiter le cri de l'animal dont on pose la carte. Variation du "huit  américain" (on doit poser la même figure ou un animal de la même couleur), ce jeu conçu pour 2 à 10 joueurs est doté, en outre, d'une règle astucieuse. Selon l'âge des joueurs et leur "expertise", on peut simplifier la règle ou la rendre plus complexe : faut-il braire quand l'âne est vert, sauter son tour, repartir en arrière ?

A glisser donc dans la valise pour les vacances - pour les jours de pluie - en essayant de ne pas l'oublier au retour !

mercredi 30 juin 2010

Nuit des Chimères : le retour !

Pour ceux qui ne sont pas du coin, ça se passe au Mans, sur les murs de la cathédrale et des monuments de la ville, du mardi au samedi en juillet et en août, à la tombée de la nuit.
Nouveauté 2010 : les tableaux projetés sur le chevet de la cathédrale sont désormais animés.
Et pour avoir un aperçu de ce spectacle gratuit et lumineux, c'est ici.
s

mardi 29 juin 2010

"Il y avait un jardin qu'on appelait la Terre..."

   Alors que  nos représentants au Parlement peinent à trouver les bons compromis entre "exigences environnementales et la nécessité (?) d'améliorer la productivité des éleveurs de porcs"...
   Entre nouveau procès de "faucheurs volontaires" et Grenelle 2 de l'environnement...

   Je me souviens d'une des premières chansons que j'ai écoutée en boucle, enfant, en "45 tours", une chanson que son auteur, Georges Moustaki commençait par présenter ainsi :

"C'est une chanson pour les enfants qui naissent et qui vivent
entre l'acier et le bitume, entre le béton et l'asphalte
et qui ne sauront peut-être jamais que la Terre était un jardin."

Et puis ça faisait comme ça :

"Il y avait un jardin qu'on appelait la Terre
Il brillait au soleil comme un fruit défendu
Non ce n'était pas le paradis ni l'enfer
ni rien de déjà vu ou déja entendu
la la la la la la la la la

(...)

Où est-il ce jardin où nous aurions pu naître
Où nous aurions pu vivre insouciants et nus ?
Où est-il ce jardin toutes portes ouvertes
Que je cherche encore et que je ne trouve plus ?
La la la la la la la la la"




C'est bon pour le moral !

Vous qui aimez sourire - sinon, vous ne seriez vraisemblablement pas là ! - évitez à tout prix les injections miracle qui suppriment les rides mais vous empêchent... de sourire !

En effet, une étude semble démontrer que de ne pas pouvoir sourire quand on en a envie aurait un effet négatif sur l'humeur. Alors : moins de rides / moins de sourires ou plus de rides / plus de sourires ? Pour moi, le choix est vite fait !

vendredi 25 juin 2010

Un Tour de France en Deudeuche, pour le fun !

Un Tour de France en Deudeuche, ça va plus vite ou moins vite qu'à vélo ? Eh bien la réponse est d'autant moins évidente que les quelque 39 voitures participantes - 2CV, Diane et Ami 6 ou 8 - ne font pas la course. Inutile donc de se doper ou de doter son véhicule d'un discret moteur auxiliaire...
 
La centaine de participants s'élancera à l'assaut des routes de France le 1er juillet au départ de la Chapelle d'Aligné, petite commune du Pays Fléchois, à l'intitiative du 2CV Club 49 présidé par Jean-François Goineau. Fin de l'odyssée prévue, le 16 juillet, à la Chapelle d'Aligné, après 3000 km sans clim et sans électronique !

jeudi 24 juin 2010

Tongs et cie


Ce soir, je ne parlerai ni sport ni cerises - bien que j'aie commencé ma compote, mais bon... - je parlerai de tongs, objet estival et évocateur des vacances s'il en est !Quelques années (?) après la Danse des tongs cinématographique de Camping, j'ai en effet eu grand plaisir à réentendre aujourd'hui cette phrase de Philippe Geluck, le "père" du Chat :

"Les tongs, ce sont les strings des pieds"

Je vous laisse méditer.

mercredi 23 juin 2010

Et pendant ce temps-là, à Wimbledon...

... des tennismen se battent comme des lions pour accéder au 2e tour du tournoi... battant tous les records ! Dix heures de jeu au total (sur deux jours) sans avoir encore réussi à se départager !!!
L'un d'eux est l'Angevin Nicolas Mahut, 28 ans et 148e au classement ATP ; l'autre, John Isner, Américain, est 19e mondial. Moldus ou pas, en tout cas, ces deux-là ont la rage de vaincre !

mardi 22 juin 2010

La plus incroyable équipe de Moldus !

Salut les Moldus !
Eh oui, je suis en pleine lecture d'Harry Potter et j'aime beaucoup cette expression ; bon, pour ceux d'entre vous qui ont totalement échappé (ou n'ont pas encore succombé) à ce phénomène de société des années 2000, un "Moldu" c'est quelqu'un qui n'a pas de pouvoir magique.

Alors on pourrait se réjouir aujourd'hui que Malouda ait marqué contre l'Afrique du sud le seul et unique but français de cette Coupe du monde mais bon... dans le contexte actuel... est-ce suffisant pour nous faire sourire ?
Non, je suis plutôt comme Emmanuel Petit, soulagée que tout ça se termine. Et puis les Français vont enfin pouvoir s'intéresser à la réforme des retraites ! Bien que le feuilleton ne soit pas tout à fait fini : on nous promet encore du déballage médiatique dans quelques jours !

En attendant, je dirais qu'on a maintenant bien compris que Domenech était un Moldu (malgré le petit côté Gargamel de ses sourcils). Et je vais même paraphraser J.K. Rowling en disant que les Bleus de 2010 sont sans doute "la plus incroyable [équipe] de Moldus que j'aie jamais rencontrée" !!!

lundi 21 juin 2010

Les contemporains : réponses aux questions

Vous avez été très nombreux, une fois de plus ;-) à proposer des réponses aux petites questions sur les "contemporains"... et le serveur a bien failli surchauffer !!! C'est la raison pour laquelle je vous livre, dès aujourd'hui, les réponses tant attendues...

Tout d'abord, il s'en est fallu de peu pour qu'Emile Zola puisse applaudir le vainqueur du Tour de France cycliste.  Mort en 1902, il n'a pu assister à la victoire de Maurice Garin, en 1903.

De même, Pablo Picasso aurait dû vivre deux ans de plus pour pouvoir acquérir sa première "carte orange", apparue en 1975. L'artiste, lui, est décédé en avril 1973.

Enfin, si Bernadette Soubirous a entendu des voix, elles ne pouvaient venir du Moulin Rouge, créé en 1889, dix ans après sa mort. A moins, que, dans un au-delà, quelque part... ?

dimanche 20 juin 2010

Jusqu'au cou !!!

Eh oui, on l'a déjà dit, il est "bien court" le temps des cerises... alors on peut le prolonger en les mettant en conserves, mais il ne faut traîner pour cueillir et mettre en pots !



Fraîchement cueillies, dénoyautées, cuites au sirop et mises en pots! 
Ce mardi 22 juin, j'ajoute un lien vers la recette réclamée par Nico : j"ai testé les conseils de Vincent le canneux (c'est du québécois !). Pour la stérilisation, j'ai aussi consulté le site du fabricant de bocaux

vendredi 18 juin 2010

"Les contemporains"

J'emprunte ce soir, pour tenter de vous faire sourire (et cogiter un peu, ça ne fait pas de mal non plus) trois petites questions à Michel Clavel. Ces questions sont extraites d'un des nombreux jeux de (Re)connaissez-vous Paris ? aux éditions Parigramme.

1/ Bernadette Soubirous a-t-elle pu entendre parler du Moulin Rouge ?
2/ Emile Zola a-t-il pu applaudir l'arrivée du Tour de France cycliste ?
3/ Pablo Picasso a-t-il pu acheter une carte orange ?

Les modalités de ce petit jeu sont particulièrement cool : vous pouvez répondre à la question ou aux questions de votre choix (en "commentaire"), vous contenter de dire oui ou non ou bien argumenter et développer... alors, qu'en pensez-vous ?

jeudi 17 juin 2010

70 ans plus tard...

Pour qui ce drapeau tricolore ce soir ? Serait-ce pour saluer la "performance" des Bleus en Afrique du Sud ? Non, de ce côté-là, Raymond Domenech l'a lui-même reconnu, en fin de match : "il y a toujours quelque chose qui coince"...

Alors, oui, bien sûr, c'est en hommage à "l'acte de naissance d'une France libre", le fameux "appel du 18 juin 1940" dont on célèbre donc le 70e anniversaire.

Il y a quelques semaines, Jean-François Kahn se livrait, dans Marianne - son "bloc-notes" - à une analyse du "non du général de Gaulle" et de son rapport à la réalité du moment. Pour mieux nous ramener ensuite à celle de 2010. Son bloc-notes se termine donc par cet "appel", lui aussi optimiste, à notre responsabilité :

"Revenons à aujourd'hui : la situation est mauvaise. Très. Mais...
... Mais se garder de deux dérives : la dénégation et l'acceptation. Ne pas dissimuler ce qui est, mais ne pas non plus s'y abandonner. Refuser l'évidence des choses est suicidaire, mais accepter les choses telles qu'elles sont n'a aucun sens. Elles ne sont pas. Elles deviennent. Et ce qu'elles deviennent dépend de nous."

mercredi 16 juin 2010

Splendeur et misères d'Harry Potter

Ce soir, je voulais faire un petit montage à partir de deux couvertures de livres scannées... Et voila-t-il pas que mon ordi refusait obstinément de communiquer avec mon scanner... Bon, on va se débrouiller autrement !

En fait, depuis des jours et des jours, je me débats avec Splendeurs et misères de courtisanes du fameux Honoré (de) Balzac, en me disant qu'en m'accrochant, peut-être... à un moment... j'allais finir par m'y intéresser... mais rien n'y fit !!! Et puis, il y a quelques jours, Nina, 10 ans, cherchait un nouveau livre à se mettre sous la dent. Sachant qu'elle aime (elle aussi) les sagas, je lui ai passé le premier tome d'Harry Potter avant de le relire moi-même quand elle est passée au tome 2... Verdict : c'est beaucoup plus drôle ; ça se dévore !!!

Alors, je me suis dit que peut-être, en rajoutant à Honoré une paire de lunettes rondes et un chapeau pointu... on pourrait imaginer les Splendeurs et misères d'Harry Potter ou encore Esther à l'école des sorcières...

Petite dédicace exceptionnelle à Emmanuel : désolée... ;-)

mardi 15 juin 2010

Alors, que fait le lièvre ? (réponse au test)

A la lecture de l'énoncé d'hier, plusieurs questions peuvent se poser. Comment va réagir le lièvre ? Va-t-il tenir compte ou non du panneau ? Ralentir, ou au contraire - provocateur - accélérer ???

Mais Tout l'Univers n'est pas Alice au pays des merveilles ! Nous sommes ici dans un monde rationnel, dans lequel "le lièvre n'a évidemment pas regardé le panneau et a passé le pont à sa vitesse, en 12 secondes"...Quel dommage... On aurait pu travailler selon les différentes hypothèses et, peut-être, faire avancer la recherche sur le comportement des lapins et autres lièvres... D'ailleurs, La Fontaine l'a bien dit : "Rien ne sert de courir, il faut partir à point !" Mais ça, c'est une autre histoire...

lundi 14 juin 2010

Entrre deux exams et/ou deux matchs, un petit test...

Nous sommes dans les années 60 et la rédaction de Tout l'Univers s'inquiète, avec "[les] philosophes et [les] écrivains" de l'époque : "il pourrait arriver qu'un jour l'homme devienne esclave de la machine"! Pour éviter que "ce danger, encore imaginaire, ne se réalise", il faut des esprits scientifiques. Aussi l'encyclopédie propose-t-elle à ses lecteurs un "test d'aptitude aux carrières scientifiques" en 8 épreuves.

Alors que vous-même ou l'un de vos proches est peut-être en pleine révision - entre Roland-Garros et la Coupe du monde, dur, dur ! - ou attend des résultats, je vous soumets pour vous détendre la "6e épreuve":

"Un lièvre courant à la vitesse de 30 km/h arrive devant un pont de 100 mètres de longueur ; là se trouve un panneau indiquant que la vitesse maximum autorisée est de 10 km/h. En combien de temps le lièvre traversera-t-il le pont"?

Je vous laisse la nuit pour réfléchir, et demain je ramasse les copies !!!

dimanche 13 juin 2010

Un jour de Fête aux ânes

Mais la Fête aux ânes, c'est quoi, me direz-vous ? Une fête champêtre; à l'orée de La Flèche, qui marie vide-grenier et courses d'ânes attelés ou non. Avec saucisses frites à midi et un soleil qui tape souvent à cette période de l'année. Et puis les petites trouvailles qu'on rapporte à la maison... sans parler des objets improbables dont se demande encore, le soir venu, à quoi ça peut bien servir...

samedi 12 juin 2010

Mais il est bien court, le temps des cerises...!

Ce soir, un petit sourire en image pour saluer les premières cerises du jardin cueillies et dégustées dans l'après-midi... un peu comme  la "première gorgée de bière"... hum !!!


Oui, je sais, j'ai beaucoup de chance... :-)

vendredi 11 juin 2010

Allez les Bouseux !!!

Alors qu'à Languidic (56) s'est déroulé, dimanche dernier, le premier "loto-bouse" breton, des "géants de l'informatique" s'intéressent, eux, au potentiel énergétique du méthane que contiennent les fameuses bouses... Bon, bon, bon...

On sait que certains peuples utilisent depuis longtemps la bouse de yack comme combustible pour se chauffer.Et le méthane étant encore plus mauvais pour la planète que le gaz carbonique, autant utiliser cette énergie qui à défaut d'être "propre" est aisément renouvelable !

Pas d'échelle industrielle pour le loto-bouse en revanche. Ici, on en reste à la production "artisanale" puisqu'une seule déjection tombant au bon endroit suffit à déterminer le gagnant... Eh oui, c'est aussi simple que cela : un champ soigneusement quadrillé, et on attend... Bon, il paraît que là aussi, c'était "pour la bonne cause", l'argent récolté devant servir à la réfection d'un vitrail !

Mais j'y pense : si la bouse devient "tendance", bouseux va peut-être devenir un compliment ?
Allez les Bouseux !!!

jeudi 10 juin 2010

"Gratuit et obligatoire" : Allez les enfants, c'est l'heure de l'école !!!

Il y a quelques semaines, je parlais ici même, à l'occasion de l'opération La Flamme Marie-Claire, du progrès nécessaire que représente la scolarisation des petites filles dans le monde. Celle des garçons, aussi, bien entendu, même si le problème touche davantage les filles dans certains pays.

Alors, aujourd'hui, réjouissons-nous que l'Inde ait enfin adopté une loi rendant l'enseignement "gratuit et obligatoire" pour les enfants de 6 à 14 ans, ce qui représente, quand même, la bagatelle de 300 millions d'individus !

Même s'il faudra du temps pour y arriver dans les faits, vu l'énormité des moyens à mettre en oeuvre et le fait que certains enfants travaillent encore (malgré l'interdiction officielle) pour rapporter quelques roupies à leur famille...
Même si... même si... on ne peut que saluer cette volonté politique qui va dans le bon sens, celui de la réduction des inégalités sociales.

mercredi 9 juin 2010

6,175 kg pour 36,5 cm... quel beau bébé !

Certes les proportions sont un peu étranges pour un petit d'homme... mais de quoi s'agit-il ? En réalité, d'un objet très convoité et pour cause, car sur les six kilos et quelques de son poids total, cinq sont en or massif 18 carats... Alors, vous avez trouvé ? Eh bien oui, il s'agit du trophée de la Coupe du monde de football dont l'ouverture officielle est imminente!

Inutile de préciser que ce trophée est hyper-protégé !!!  Seuls les joueurs qui ont gagné et les chefs d'Etat ont d'ailleurs le droit de la toucher sans gants. Et au risque de décevoir certains d'entre vous, lors de la fameuse descente des Champs-Elysées de 1998, de même qu'à la "garden-party" à l'Elysée la même année, la coupe brandie n'était... qu'une copie !


Allez, c'est pas bien grave... gardez la pêche ;-)